Les L’HARIDON originaires d’Angleterre ?

Forum réservé à la recherche d'ancêtres. Indiquez en TITRE (un PATRONYME, un LIEU, même approximatif et une DATE, même approximative) pour chacun de vos messages Ex : "Naissance F.THOMAS, environ de Plouguin vers".
Indiquez également si vous avez ou non consulté la base Récif. Pour tout autre sujet généalogique, utilisez un des autres forums de la rubrique "Généalogie".

Modérateur : L'équipe du forum

cedriclharidon
Messages : 86
Enregistré le : 12/07/2018 11:25
Localisation : (91)

Re: Les L’HARIDON originaires d’Angleterre ?

Messagepar cedriclharidon » 13/03/2020 23:28

Dernier message de la page précédente :

Bonsoir Christian,

Merci pour ce long message et ces informations très intéressantes. Elles me sont d’autant plus utiles que je n’en avais pas connaissance.

Sur la base de ces précieux renseignements, je suis donc parti à la quête de nouvelles informations.
Et la compilation de toutes les données apporte de nouveaux éléments de lecture et de compréhension.

Reprenons les grandes lignes. En Angleterre, nous avons 2 localités :
- Harding Farm (Wiltshire)
- Harrowden (Northamptonshire)

Dans le Domesday Book de 1086, ces lieux sont notés ainsi :
- “Haredone”
- “Hargindone”, “Hargdone” et “Hargedone”


Parmi les personnes identifiées, dans les siècles qui suivent, on trouve :

En forêt de Savernake, où la famille Sturmy est ‘warden’ et ‘tenant-in-chief’ :
- En 1130 : Adam de Haredena reddit compotum de firma terre Ricardi Esturmit.
- Puis en 1250, un début de généalogie à partir de : Ric’us de Hardon. Hardon terr’ etc’ Bedwine bofe’ (Wilts)

En plus de la terre de Haredone (Haredon/Hardon/Harden/Hardene/Haredene) dont ils portent le nom, ils ont (au moins depuis 1250) le bailiwick de la forêt de Bedwin.

Et dans le comté où se trouve Harrowden (couramment écrit Harwedon dans les années 1300) :
- En 1286 : Walter de Harudon, of Esseby (Ashby)
- En 1291 : William de Harudon, of Esseby (Ashby)
- En 1292 : Robert de Harwedon, clerk, rector of Finedon (1296-1317).
- En 1296 : Adam de Harudon (à Great Harwedon)
- En 1301 : John de Haruden (Irthlingborough) et Henry de Harudon (Finedon)

A noter qu’en 1299, Robert de Harwedon obtient le bailiwick de la forêt de Bernwood.

A Porsmouth, j’ai également identifié une lignée Harwedone :
- En 1296 : Roger de Harwedone devient warden de l’hopital Saint Nicolas.


Par ailleurs, votre trouvaille sur l’évolution Harwedon-Haridon-Harrowden m’apporte un nouvel éclairage sur le patronyme Haridon/Harridon que j’avais identifié (à partir de 1571) dans les registres paroissiaux de Northill (Bedfordshire). Il se trouve dans ce comté une localité appelée aujourd’hui Harrowden (autrefois connu sous le nom Harwedon) se trouvant à moins de 10km de Northill…

Finalement, vos informations renforcent la caractéristique anglo-normande de la toponymie Haridon.


Au plaisir d’enrichir encore les connaissances à ce sujet.

PS : les informations détaillées sur la lignée de ‘foresters’ de Savernake ne sont plus sur ce sujet pour gagner en lisibilité, mais je peux vous les communiquer ou les publier séparément pour en discuter.

Bien cordialement,

Cédric
Cédric L'HARIDON, cgf07565

yvonne prigent
Messages : 2252
Enregistré le : 18/11/2006 2:26
Localisation : (29) Roscoff

Re: Les L’HARIDON originaires d’Angleterre ?

Messagepar yvonne prigent » 14/03/2020 10:05

Bonjour à tous,

Comme un cheveu sur la soupe !!... voici mon message , il y a énormément d'années , j'ai voulu savoir qui était ...Hamon Pierre LARIDON , témoin de mariage de mon ancêtre le plus ancien ...
ACTE ...Saint-Vougay, Richard SIOCHAN (SIOC'HAN) XX ( remariage 2ème ou 3ème épouse à voir Renée KEROULLE de PLOUGAR , le 7/1/1683 à St-VOUGAY

Témoins ...Jacques KERSCAO (Kerscau) , sr de Pont-Blanc ...( bien étudié dans les anciens forum)
.......................Hamon Pierre LARIDON .............( recherche sur ce personnage , qui déjà a 2 prénoms , ce qui n'est pas forcément courant ) ...

Est-ce que quelqu'un en sait plus ???)
Pour mon ançetre ...il semble , qu'une soeur lui a été trouvé recemment ( 27/8/2016 par Jérome STEPHAN ...dans le fonds Mtre Linden (Lannilis) , charpy ..3m , fonds extraordinaire ..P. 218...Quimper ..Arch. Dpt , liasse 77 J 3...description de 1683 des biens dépendants des successions de défunts ..
Messire René BARBIER X Françoise de QUELLEN , sr et D de KERJEAN , indique
Richard SIOCHAN x Renée KEROULLE , métairie du Lieu de Kergonet-Bihan , St-Vougay tenu en ferme par OLIVIER BOTOREL x ANNE SIOCHAN (Syoc'han) , et Richard SIOC'HAN X Renée Kéroullé ( année de leur mariage 1683)...

(Fiacre BOTOREL , marraine de Richard SIOCHAN , le fils du couple , né le 10/1/1684...et Richard BLONS , le parrain ...
au décès de Marguerite CABON , le 3/10/1684...les témoins sont Mathieu et Fiacre SIOC'HAN ...( st-vougay) ...est-ce que Fiacre est un prénom de fille ou de garçon ??. Merci ...

-----------------
J'arrête là , car cette file est destinée aux " HARIDON" ... et autres ....

Bonne recherche à tous ...
Bien cordialement .
Yvonne Prigent/Siohan.

cedriclharidon
Messages : 86
Enregistré le : 12/07/2018 11:25
Localisation : (91)

Re: Les L’HARIDON originaires d’Angleterre ?

Messagepar cedriclharidon » 14/03/2020 10:49

Bonjour Yvonne,

Concernant la recherche de votre témoin, je n'ai pas de certitude, n'ayant pas relevé d'actes mentionnant ce nom. Toutefois, ayant étudié les BMS Haridon/Laridon sur les premiers registres et jusqu'à la période 1800, j'émets l'hypothèse que Hamon Pierre soit issu des L'Haridon qui ont fait souche à Landerneau entre 1590 et 1650. En effet, j'ai rencontré peu souvent le prénom Hamon, lorsque je l'ai il s'agit de familles à Landerneau (Forestier, Le Dall, etc.) avec lesquelles il y a eu des mariages et que je retrouve en parrains/marraines. Le prénom Hamon a certainement été donné pour cette raison.

Bien cordialement,

Cédric
Cédric L'HARIDON, cgf07565

cedriclharidon
Messages : 86
Enregistré le : 12/07/2018 11:25
Localisation : (91)

Re: Les L’HARIDON originaires d’Angleterre ?

Messagepar cedriclharidon » 31/03/2020 22:28

cbegen a écrit :(...) Le cartographe écossais John Ogilby (1600–1676) s’est rendu célèbre par la parution de l’un des premiers atlas routiers anglais : le Britannia Atlas de 1675 (seconde édition parue en 1698).

Sur cet extrait de la carte 47 décrivant « The Road from London to Oakham. St. Albans, Bedford, Wellingborough, Kettering, Uppingham, Oakham », on distingue en haut à gauche les localités de Haridon Parva et Haridon Ye Great, situées sur la route qui va de Kettering à Wellingborough dans le comté de Northampton (Northamptonshire) :
... Beyond the Town over a Brook, leave the forward R. on the Right, bear to the Left, and 6 F. farther, croſs a Valley and Brook. At 67'4, paſs thro' Gr-Haridon-V. of 3 F. and at the End of it, leave Little Haridon on the Left: Then thro' High ſham at 69'5, croſs a Brook at 7o M. at 71°1 another, and aſcend. 4 F. to Ket tring at 733 of 8 F. an indifferent good Town, where the Juſtices of the Peace of ... the County ſometimes meet : It has a good Mt. on Fridays, well ſtor'd with Corn, * Cattel, &c., and a Fair on Thurſday in Eaſter-Week ... (source : 'The Traveller's Guide: Or, A Most Exact Description of the Roads of England: Being Mr. Ogilby's Actual Survey, and Mensuration by the Wheel, of the Great Roads from London to All the Considerable Cities and Towns in England and Wales, Together with the Cross-roads from One City Or Eminent Town to Another. Wherein is Shewn the Distance from Place to Place, and Plain Directions Given to Find the Way ... And for the Better Illustration Thereof, There are Added Tables, Wherein the Names of the Places with Their Distances are Set Down in a Column, in So Plain a Manner, that a Meer Stranger May Travel All Over England Without Any Other Guide' - John Ogilby (1699)


Image

Le nom de la localité Great Harrowden (Haridon Ye Great vers 1675) a évolué dans le temps : Hargindone, Hargedone (11ème siècle); Harudon (12ème siècle); Magna Harwedone, Harewedon (13ème siècle); Much Harowdon, Harrodon (16ème siècle); et donc Haridon (17ème siècle).

(…)

Bien cordialement,
Christian BERNARD


Bonsoir,

Je remercie encore Christian pour le partage de cet atlas routier de John Ogilby, daté de 1675. En m'intéressant à ce comté (Northamptonshire), j'ai découvert une autre carte, établie cette fois par John Speed au même siècle, un peu plus ancienne (~1611), sur laquelle on retrouve les localités Little Haridon et Great Haridon.

Image

Image

Pour des informations plus complètes et réflexions sur les toponymes anglo-normands (Haredon, Harwedon, Haridon), j'ai ouvert un topic dédié dans la rubrique linguistique.

Bien cordialement,
Cédric L'HARIDON, cgf07565

cbegen
Messages : 4
Enregistré le : 14/09/2019 15:18
Localisation : (78) Versailles

Re: Les L’HARIDON originaires d’Angleterre ?

Messagepar cbegen » 02/04/2020 21:51

Bonsoir Cédric,

Cette autre carte confirme donc que ces localités aujourd'hui nommées Little et Great Harrowden s'écrivaient Little et Great Haridon vers la fin du 17ème siècle (1675 et 1698 pour la carte de John Ogilby), mais aussi vers le début de ce siècle (1610 pour cette nouvelle carte de John Speed), et peut-être même avant, durant le 16ème siècle.

Pour en revenir aux localités voisines et visibles sur cette carte, et à celles citées dans les messages précédents, il faut remarquer que celles de Great Harrowden, Little Harrowden et Finedon sont voisines et font partie du même regroupement administratif de 20 localités nommé "Borough of Wellingborough" (https://en.wikipedia.org/wiki/Borough_of_Wellingborough). On y trouve aussi Isham et Orlingbury. De même, Irthlingborough n'en fait pas partie, mais se situe juste au sud-est de Finedon.

A Finedon, localité également nommée Tingdene, Thingdene (11ème siècle), Thyngden, Tynden (13ème siècle), Thynden (14ème siècle), Thingdon (16ème siècle) et enfin Finedon (18ème siècle), il faut ajouter John de Harwedon qui fut l'un des "tenants" du domaine de Finedon entre 1334 et 1341, celui-ci ayant reçu un quart du manoir de Finedon d'Alice, femme de John de Thorp, part revendue ensuite par William de Thorp à Simon Simeon de Grimsthorp (le même "yeoman" appelé à se substituer à Henry VI Sturmy, suspendu entre 1342 et 1359 de sa charge "d'Hereditary Warden of Savernake Forest", cité dans mon message précédent).

A Great Doddington, localité également incluse dans le "Borough of Wellingborough", William de Harwedon détient en 1348 un quart de "knight's fee" de Green's Manor (c'est-à-dire l'unité de mesure de terre jugée suffisante pour soutenir un chevalier à l'époque féodale de l'Angleterre et de l'Irlande anglo-normandes). Avant 1369, le manoir passe dans la famille Green (ou Greene) et fera partie, plusieurs générations plus tard, de la dot de Ann Green lors de son mariage avec Nicolas Vaux de Harrowden vers décembre 1507.

Concernant Portsmouth, j'ai également identifié deux autres personnages mentionnés dans un ouvrage intitulé "The story of the 'Domus Dei' of Portsmouth, commonly called the royal Garrison Church" publié par Henry P. Wright en 1873 (la "Maison Dieu" désigne également "l'Hospital of Saint Nicholas and Saint John the Baptist", fondé vers 1205/1212 par Peter des Roches, évêque de Winchester) :
- En 1307 : Robert de Harwedone est "Master of the Hospital"
- En 1325 : William de Harwedone est "Custos [Supérieur] of St. Nicholas of Portesmuthe [Portsmouth] and his Brethren [ses frères]".

Enfin, un ouvrage intitulé "The History and Antiquities of the County of Northampton, Volume 2" publié en 1841 par George Baker reproduit une partie de l'arbre généalogique des Harwedon of Harrowden & Plumpton, Northamptonshire que j'ai extrait ci-dessous :

Image

Sur cette première page, on retrouve le Adam de Harudon/Harwedon (of Harwedon) de 1296, fils de Simon de Harwedon (of Harwedon) sur la partie droite de l'arbre. Sur la partie gauche apparaît la transmission du domaine de la famille de Plumpton, Northamptonshire (situé à environ 50 km de Great Harrowden) vers la famille de St. John of Hameldon (aujourd'hui Hambleton), Northamptonshire (localité également située à environ 50 km de Great Harrowden).

Image

Sur cette seconde page, le mariage de Margery/Margaret de St. John avec William de Harwedon (of Harwedon) fait entrer le domaine de Plumpton dans la famille de Harwedon. L'union de leur fils William of Harwedon (of Harwedon & Plumpton) avec Margaret/Margery, fille de Sir William III Vaux of Harrowden scelle l'alliance entre les deux familles. Le domaine de Plumpton passera ensuite dans la famille Knightley, of Fawsley, Northamptonshire lors du mariage de leur petite-fille Jane avec Sir Richard Knightley, membre du Parlement et High Sheriff of Northamptonshire.

En haut de la première page est également rappelée l'héraldique des familles citées dont celle des Harwedon : "Argent, a bend counter-compony Or and Gules".

L'image qui suit montre un vitrail de Fawsley Hall, représentant les armes combinées (écartelé/quarterly) de William Harwedon décédé en 1434 (dexter) et de Margery de St. John décédée en 1441 (sinister), présenté dans la collection d'art Burrell de Glasgow :

Image

Comme on peut le constater, il n'y a rien de commun avec les deux blasons L'Haridon que nous connaissons en France. Mais faut-il s'y attendre : rien n'est moins sûr ?

Bien cordialement,
Christian
Modifié en dernier par cbegen le 08/05/2020 20:56, modifié 1 fois.
Christian BERNARD - cbegen

cedriclharidon
Messages : 86
Enregistré le : 12/07/2018 11:25
Localisation : (91)

Re: Les L’HARIDON originaires d’Angleterre ?

Messagepar cedriclharidon » 05/04/2020 22:20

Bonsoir,

En continuant d’étudier ce toponyme/patronyme Harwedon, j’ai trouvé d’autres informations intéressantes, complémentaires de celles données par Christian.

Recherches facilitées par l’étendue et la qualité des archives britanniques ainsi que l’importance des transcriptions et numérisation de documents.


Comté de Northampton

- Simon de Harwedon : en 1227, il est cité comme forestier (forester) de Harwedon, fils de Henry de Harwedon.

Image

Comme les Haredon du Wiltshire, les Harwedon du Northampshire possèdent des terres liées à la garde de forêts royales.

- Robert de Harwedon (décédé vers 1318) : recteur de Finedon (1296-1317), clerc et lieutenant de Hugh le Despenser l’Aîné (lord justicier des forêts du sud de la Trent).
Il est forestier de la forêt royale de Bernwood. En 1314, il reçoit la permission de clôturer son bois de Shutlanger dans la forêt de Salcey.

- Henry de Harwedon : en 1318, dans l’exécution du testament de Robert, il est cité comme son frère et héritier.
Contribuable de Finedon en 1301, il apparaît ensuite docteur en droit civil et canon, maître et chancelier de l’université de Cambridge (1335).

- Joan de Harwedon : dans un acte daté de 1343, lady Joan Hyne (de Wellingborough) est dite sœur d’Henry de Harwedon, et William Hyne (titulaire d’un office de notaire) son neveu.


Comté de Bedford

- John de Harwedon : sa fille Alice décède en 1227. Une affaire jugée cette année-là concernant la localité de Harwedon (co. Bedford) mentionne leurs noms dans le déroulé des faits et permet de les identifier comme habitants de ce lieu.

- Bartholomew de Harwedon : il est aussi cité dans l’affaire de 1227 relative à la localité de Harwedon (co. Befdord). En 1247, il apparait avoir des terres à Bletsoe, dans le même comté.

- Nicholas de Harwedon : vicaire de Willington en 1275-6 jusqu’en 1304.

Un autre Nicholas de Harwedon, chapelain à Toddington, décédé vers 1288.


Londres

- Lucy de Harwedon : en 1327, elle est dite veuve de Thomas de Leukenore et mère de John de Leukenore qui lui lègue une demeure à Londres.

- Nicholas de Harwedon : clerc (clerk) à Londres (1342 et 1348) [presumably connected to Robert selon Eilert Ekwall, Studies on the Population of Medieval London, numéro 2]

- Walter de Harwedon : à Londres, marchand de chevaux (1332 et 1338), notaire (1352).

On trouve un Walter de Harwedon en 1286 à Ashby (co. Northampton).

- William de Harwedon : habitant et négociant de chevaux à Londres (1373-1375).


Comté du Wiltshire

- Roger de Harwedon : recteur d’Ellington (Edyndon) en 1303 et de Downton en 1304. Il est gardien (warden) de l’Hospital St. Nicholas (~1296-1314) de Portsmouth.

- Robert de Harwedon (cité plus haut) : entre 1311 et 1313, il se voit confier la garde de la commanderie de Rockley et d’autres terres des Templiers dans le comté du Wiltshire.


Conclusion : les actuelles localités Harrowden du Northamptonshire et du Bedfordshire sont bien d’anciens fiefs des Harwedon.
Des liens familiaux entre ces divers Harwedon sont certainement à rechercher d’un comté à l’autre car on le voit les fonctions judiciaires/ecclésiastiques les amènent à couvrir une aire géographique relativement étendue.


Bien cordialement,
Cédric L'HARIDON, cgf07565

cbegen
Messages : 4
Enregistré le : 14/09/2019 15:18
Localisation : (78) Versailles

Re: Les L’HARIDON originaires d’Angleterre ?

Messagepar cbegen » 09/04/2020 23:30

Bonjour,

La famille de Leukenore (on trouve aussi la graphie Leuknor ou Lewknor) est citée par Cédric dans le contexte de Londres, mais elle est aussi étroitement liée à Little/Great Harrowden, Northamptonshire. En effet, deux manoirs, situés l'un à Little Harrowden et l'autre à Great Harrowden, étaient nommés "Lewknors" au début du 15ème siècle. L'un des deux manoirs a été concédé en 1244 à Geoffroy de Lewknor par Robert de Muschamp. Ceux-ci furent transmis de génération en génération jusqu'à ce qu'en 1360, John de Lewknor transmette les propriétés des Lewknors aux Symeons (ou Simeons), vraisemblablement la famille à laquelle se rattache le "yeoman" Simon Simeon de Grimsthorp évoqué dans nos échanges précédents.

Effectivement, certains de ces personnages jouent un rôle important au service du royaume. C'est ainsi le cas de Robert de Harwedon, chargé par Hugh Le Despenser de gérer ses affaires, celui-ci étant fréquemment en déplacement pour accompagner les rois Edward I et Edward II. Avant d'entrer au service d'Hugh Le Despenser, Robert de Harwedon fut aussi un juge itinérant. A cette époque, la justice était rendue par des commissions constituées de juges itinérants qui se déplaçaient dans les différents comtés entrant dans leur juridiction. Ces circuits de justice (ou "eyres") donnaient lieu à des "visitations" (ou inspections) à intervalles irréguliers de certaines parties du territoire dont les juges avaient la charge.

En 1305, Robert de Harwedon fut désigné pour être membre d'une commission dite "Trailbaston" (une innovation juridique d'Edward I) :

Image

Comme on peut le voir, le territoire de cette commission était très étendu car il couvrait les comtés de Gloucester, Northampton, Oxford, Berkshire, Bedford, Buckingham, Essex, Hertford, Rutland, Cambridge et Huntingdon. Trois autres membres accompagnaient Robert de Harwedon pour cette eyre, l'ordonnance royale instituant trois autres groupes pour couvrir le reste du territoire anglais.

Plus tard, Robert de Harwedon a officié dans un autre type de commission dite "Oyer and terminer", activité pour laquelle on trouve des traces dans certaines lettres patentes :

- CPR 1313-1317 (p. 152) : Commission of oyer and terminer to John de Godele, John de Foxle[Foxley], Robert De Harwedon and William de Hardenne, touching trespasses of vert and venision in … Savernak, Mewesham, Chippenham and Peresham … (12 June 1314)

- CPR 1313-1317 (p. 498) : Commission at insistence of queen Margaret to Walter de Pavilly, Robert de Harwedon and William de Hardene to enquire, according to the assize of the forest touching the persons who had committed divers trespasses of vert and venison … Savernak, Mewesham, Chippenham and Peresham … (18 May 1316)

Ces deux instances de commission sont intéressantes à double titre : elles concernent des dégâts survenus dans des forêts, dont notamment la forêt de Savernake, et la commission est constituée d'un autre membre nommé William de Hardene (ou Hardenne) ...

Il est probable qu'il s'agisse de William de Harden (1260-1330), High Sheriff of Wiltshire en 1310, fils de Richard de Harden (1225-1264) et de Maud de Punchardon (famille originaire de Pontchardon dans l'Orne, un Robert de Pontchardon accompagne Guillaume le Conquérant en 1066) et père d'Anastasia de Harden (?-1353).

Il faut se souvenir que William de Harden, était durant la période 1313-1317, le "forrester in fee" de l'un des bailiwicks (bailliages) de la forêt de Savernake, et donc à ce titre responsable de la protection de la forêt contre les exactions (braconnage, abattage d'arbres, ...) :

Before the end of the 13th century William of Harding [ou Harden ou Hardene selon les graphies] acquired the latter moiety [of the West bailiwick] probably by marriage, and before his death in 1330 he had purchased William of Bovcliff's half also [of the West bailiwick]. He thus became forester in fee of the whole of the West bailiwick, paying an annual farm of 52s. to the Constable of Marlborough, and finding three underforesters at his own expense.


Un ouvrage intitulé "A History Military and Municipal of the Town (Otherwise Called the City) of Marlborough: And More Generally of the Entire Hundred of Selkley" publié en 1854 par James Waylen décrit, dans un paragraphe intitulé "The Savernak Law-Suit", une succession de démêlés juridiques entre Robert de Bilkemore, gendre de William de Hardene (second époux d'Anastasia de Harden), et Henry Sturmy en 1334 ("warden" de la forêt de Savernake).

Dans ce paragraphe, l'auteur mentionne le fait suivant :

Image

Ainsi, il est possible qu'un lien familial existe donc entre Robert de Harwedon et William de Harden. Et même si ce lien n'est pas avéré, on peut remarquer que les fonctions/charges importantes remplies par ces différents personnages les amènent à se croiser régulièrement, soit pour des affaires dont ils sont l'objet, soit pour des affaires dont ils peuvent avoir à juger, ou à participer en tant que témoins.

En relation avec la fille de William de Harden, une curiosité nous ramène directement vers la Normandie et plus précisément vers la zone des boucles de la Seine, près de laquelle Cédric a identifié les différents toponymes Haridon, plus précisément vers la ville de Lillebonne, située au nord-ouest de la forêt de Brotonne. Il se trouve que le premier époux d'Anastasia de Harden se nommait William Lillebon. Hors d'après le site Web du Wiltshire Council :

In 1297, Milton Lilbourne and Fyfield were considered part of nearby Savernake Forest.

Some sources say King Edward I granted Milton Manor to John de Neville in 1282, who in turn gave the wardship to William Lillebon. Another source (The Victoria History of England: Wiltshire) suggests that in 1086 Milton Lilbourne belonged to a William de Falaise and it and the manor were passed down the family (de Curci by marriage) until the name Lillebon appears. It was then sold to the Cowdray family.
The Lillebon name became a significant feature in the growth of the village and it is believed that it is the basis of the name Lilbourne. The Lillebon family were at Milton Manor until the 15th century. The "Milton" part of the village's name probably comes from being in the middle of Easton and Pewsey; it was the "middle tun" (town). The origin of the Lillebon family is Lillebonne in Normandy, between Rouen and Le Havre.


Lillebonne est un lieu important pour la conquête de l'Angleterre : Guillaume le Conquérant prit la décision d'envahir l'Angleterre lors d'une réunion du concile de Lillebonne en janvier 1066.

Maintenant que nous sommes en Normandie, restons-y !

Il existait une famille de Harden, originaire des communes de la Haye-Aubrée, la Haye-de-Routot, Etreville ou le Landin, toutes voisines au cœur de la forêt domaniale de Brotonne, et proches voisines de Jumièges (de 2 à 10 km) :

Image

Les armes de cette famille de Harden de Normandie étaient : d'azur, au massacre de cerf d'argent, duquel pend un cornet de chasse d'or lié de gueules. Ci-dessous, celles de Charles de Harden, Sieur de Bonneval et d'Antoine de Harden, Sieur de la Josserie.

Image

La similitude avec les Harden/Hardene de la forêt de Savernake est étonnante car les Harden normands exercent également des responsabilités dans la forêt de Brotonne. Ainsi par exemple, un parchemin de 1372, conservé dans les archives ecclésiastiques de l'abbaye de Corneville sous forme de copie certifiée d'un acte antérieur '("vidimus"), enregistre le mandement suivant :

Vidimus d'un mandement de Charles Harden, écuyer, lieutenant général des Eaux-et-Forêts au bailliage de Rouen, pour la délivrance aux religieux de Corneville par l'adjudicataire des ventes de bois de la forêt de Brotonne « de deux centz huict mesures de buche de deux pieds et demi de long et de grosseur à l'advenant, pour leur chauffage de ceste année présente, que lesdits abbé et religieux ont accoustumé de prendre et avoir par chacun an en ladicte forest de Brothonne, jouxte leurs Chartres et tittres »


Le nobiliaire universel du Vicomte Ludovic de Magny (6ème volume - 1878), après avoir introduit l'antique famille irlandaise des Hickey - "la famille des Harden-Hickey est une des plus anciennes et des plus nobles de l’Irlande. Son origine se perd dans la nuit des ères druidiques." - , précise que "les Harden, eux aussi, avaient en partie quitté l'Irlande pour venir, longtemps avant les Hickey, demander à la France un asile contre les persécutions dont la noblesse irlandaise était victime. On trouve en effet une branche des Harden établie en Normandie tout à fait au début de cette longue émigration des Stuarts qui entraîna tant d’Irlandais à sa suite".

La Noblesse de cette branche des Harden fut reconnue par charte donnée à Antoine de Harden "Verdier en la forêt de Brothonne", « par Henri III, l’an 1556, en considération des services par lui rendus à Sa Majesté; ladite charte expédiée en chancellerie, sans finances, au mois de juin 1556, registrée à la Chambre des Comptes et Cour des Aydes. » (Pièce du cabinet d'Hozier).

Plus tard, vers 1668, Robert de Harden, grand verdier de la forêt de Brotonne et lieutenant des chasses fera construire le château de Bonneval à La Haye-Aubrée.

Un verdier était un ancien officier des eaux et forêts. Selon le Traité des Eaux et Forêts du sieur de Saint-Yon (1610), le verdier avait "pouvoir, juridiction et connaissance première des délits qui se commettaient ès forêts jusqu'à 60 sols". Cet office semble correspondre à celui de verderer en Angleterre. Je profite de cette digression sur les vieux métiers de la forêt pour signaler cette étude intitulée "Ancient Woodlands and Trees: A Guide for Landscape Planners and Forest Managers", et plus particulièrement le chapitre 4 dédié aux "Ancient Rights in Ancient Forests" : celui-ci décrit les principaux acteurs, ainsi que leurs responsabilités, leurs droits et prérogatives, le tout en prenant exemple sur la forêt de Savernake à l'époque qui nous intéresse !

Bien cordialement,
Christian
Christian BERNARD - cbegen

cedriclharidon
Messages : 86
Enregistré le : 12/07/2018 11:25
Localisation : (91)

Re: Les L’HARIDON originaires d’Angleterre ?

Messagepar cedriclharidon » 11/04/2020 15:25

Bonjour Christian,

En repensant à une information que j’avais relevée il y a quelques mois, nos derniers échanges apportent un éclairage nouveau.

Dans les archives britanniques (Calendar of the Close Rolls. Edward III), à l’année 1329 (20 mars), on apprend la nomination pour 5 ans de Walter de Langneton et John de Hardon comme « attorneys » de l’abbé de Bernay. Se trouvant en Normandie, il avait certainement besoin d’être défendu dans ses droits et prérogatives en terre anglaise par des personnes qualifiées pour le représenter.

Image

Et je pense désormais pouvoir les identifier :

- Walter de Langneton : autrement écrit Langeton ou Langton.
Il est certainement issu de la famille de Walter Langton (+1321), détenteur de Castle Ashby (co. Northampton), clerc à la chancellerie royale, évêque de Lichfield (1296-1321) et Trésorier d’Angleterre (1295-1307).
Ou de John Langton (+1337), également clerc à la chancellerie royale, évêque de Chichester (1305-1337), Master of the Rolls (1286-1292), Lord Chancellor par deux fois (1292-1302 et 1307-1310).

- John de Hardon pourrait correspondre à John de Harwedon.
Issu de la famille de Robert de Harwedon (+1318) dont nous avons déjà parlé précédemment : clerc à la chancellerie royale, recteur de Finedon (1296-1317) et lieutenant de Hugh le Despenser.

Walter Langton (+1321), John Langton (+1337) et Robert de Harwedon (+1318) sont tous trois clercs à la chancellerie royale.

Walter de Langton (+1321) et Robert de Harwedon (+1318) sont tous deux établis dans le comté de Northampton : à Castle Ashby et Finedon.

On trouve aussi des Harwedon (Harudon) en 1286 et 1291 résidents d’Esseby (Ashby).
En 1291, le nom de Sir John de Langeton apparait au côté de William de Harudon, cités comme exécuteurs d’un testament.

Image

John de Harwedon succède en 1304 à Robert de Harwedon au rectorat de Stoke Bruerne.
Il sera aussi recteur de Cottingham (1334) et de Oundle (1347).

Image

NB : John de Harwedon serait le fils de Gilbert de Harwedon.

[fo 51v1] Inst of John son of Gilbert de Harwedon, deacon, to vic of St Clement, Stamford, vac by res of William Lewes de Burton Stather. Pat: P&C St Michael outside Stamford. Inq & ind: official of archdn. Liddington, 1 Feb 1334.


Certificate of M Simon de Islep, bp's Official. In accordance with a commission of. bp Burghersh (dated at, Buckden, 28 Apr 1334), he has inst John de Assheby, in person of Robert Bik de Thyngden, chaplain, his proctor, to vic of St Clement, Stamford, and John son of Gilbert de Harwedon to ch of Cottingham. By exchange. Huntingdon, 13 May 1334. Received at Bicester, 22 May 1334. Ind of Assheby: dean of Stamford. Ind of Harwedon: official of archdn of Northampton.


Toutes ces informations permettent de mieux situer le contexte familial et les relations entre ces familles.
On voit aussi pour la première fois une connexion entre les Harwedon du Northamptonshire et la Normandie, avec cette désignation par l’abbé de Bernay.

Bien cordialement,
Cédric L'HARIDON, cgf07565

cedriclharidon
Messages : 86
Enregistré le : 12/07/2018 11:25
Localisation : (91)

Re: Les L’HARIDON originaires d’Angleterre ?

Messagepar cedriclharidon » 25/04/2020 18:04

Bonjour,

En poursuivant mes recherches, j’ai découvert de nouvelles informations permettant de mieux comprendre le contexte familial, historique, et les connexions entre les différentes personnes citées dans nos précédents messages.

Aux Harden (Haredone 1086) du Wiltshire et Harwedon (Hargedone 1086) du Northamptonshire, il convient d’ajouter les Arden (Eardene 1088) du Warwickshire.

Je m’explique :

Lucy de Harwedon = Lucy de Arden

Nous savons que Lucy de Harwedon, mariée à Thomas de Lewknor, cède (vers 1302) à Robert de Harwedon, pour le compte de Hugh le Despenser, une propriété située à Londres.

Image

Il se trouve que Lucy de Harwedon, épouse de Thomas de Lewknor, apparait dans plusieurs actes relatifs au village de Souldern (co. Oxford) au côté de Thomas de Arden (Arderne).

Image

Elle serait la sœur de Thomas de Arden et la petite-fille de Lucy de Say.

Arrêtons-nous un instant sur cette filiation :
Thomas de Arden, marié à Lucy de Say, acquière le village de Souldern en procédant à un échange avec Hugh de Say, le frère de Lucy.
Thomas de Arden serait le fils de Ralph de Arden, shérif de Hereford (1185-1189), justicier itinérant et bailli de Pont-Audemer en Normandie (1198) et de Amabilia de Glanville, la fille de Ranulf de Glanville.
Ralph de Arden serait lui le fils de Thomas de Arden, « Constable of Arundel » au début du règne d’Henri II.


Les Arden du Warwickshire

Cette lignée Arden que je viens de présenter serait issue des Arden du Warwickshire dont la généalogie est à retrouver dans les œuvres retraçant la généalogie maternelle de Shakespeare et plus précisément les visites héraldiques dans le comté de Warwick en 1619.

Pour faire simple, lorsque Guillaume le Conquérant prend possession de l’Angleterre, il récompense les barons normands en leur attribuant des terres anglaises et dépossède pour cela les précédents détenteurs (cf. Domesday Book). Dans le comté de Warwick cependant, il permet à Turchil de conserver de nombreuses terres, à Arden, dans le nord du comté.
Turchil de Arden étant le fils de Ailwyn, « vicecomes » (shérif) du comté de Warwick, dont la famille est étroitement liée aux comtes (Earl) de Mercie.

Après la rébellion de barons anglo-normands en 1088, Guillaume II, le fils de Guillaume le Conquérant, récompense pour son soutien le normand Henri de Beaumont qui devient cette année-là le 1er comte de Warwick. Son père, Roger de Beaumont (+1094) est seigneur de Beaumont et de Pont-Audemer.


Liens avec les Despenser, Basset et les Earls de Warwick

Avançons maintenant quelques dizaines d’années plus tard pour étudier les liens entre plusieurs personnages :

* Hugh le Despenser (+1265)
Partisan de Simon de Montfort dont il est un des principaux alliés, il est « Chief Justiciar » entre 1260 et 1265, remplacé par son beau-père Philip Basset dans l’intervalle 1261-1263 lors de la reprise du pouvoir par Henri III.
Il participe à la bataille de Lewes en 1264 et trouve la mort à la bataille d’Evesham en 1265.
Père de Hugh le Despenser (« the elder », celui dont Robert de Harwedon est le lieutenant), il est marié à Aline Bassett, fille de Philip Basset (que nous allons étudier maintenant).

* Philip Basset (+1271)
Son frère aîné Gilbert est, comme Hugh le Despenser, un leader du parti des barons.
Philip semble cependant avoir conservé fidélité au roi et devient « Chief Justiciar », à la place de son gendre (Hugh le Despenser) dans l’intervalle où Henri III retrouve le pouvoir.
Il épouse en secondes noces la comtesse de Warwick, Ela Longespée, veuve de Thomas de Beaumont, 6e comte (Earl) de Warwick.
Sir Ralph de Arden / Sir Thomas de Arden, chevaliers (knights), l’accompagnent dans de nombreux déplacements (mentionnés dans plusieurs actes en 1er témoin).

NB : Sir Ralph de Arden est marié à Alina de Beauchamp, fille de Stephen de Beauchamp (Bellocampo). Ils font construire une chapelle à Lamarsh en Essex (avec Sir Philip Basset en témoin).

* Hugh le Despenser (+1326)
Sa mère, Aline Basset, est la fille de Philip Basset.
Devenu baron en 1295, 1er comte de Winchester en 1322, « justice of the forests » au sud de la Trent, serviteur loyal d’Edouard I à la guerre comme en diplomatie, il devient le conseiller du roi Edouard II et lui reste fidèle s’attirant les foudres des autres barons. Roger Mortimer finira par obtenir sa tête.
Il est marié à Isabella de Beauchamp, fille de William de Beauchamp, 9e comte de Warwick.
Robert de Harwedon le supplée régulièrement lors de ses déplacements ou pour accomplir des actes en son nom.

Il est intéressant de noter la proximité par les liens familiaux, les fonctions occupées.
On remarque aussi les connections dans l’environnement du pouvoir du comté de Warwick.
Les Arden et Harwedon sont dans l’entourage proche, en hommes de confiance, serviteurs de premier rang.


Les Arden et Harwedon dans le Northamptonshire

Un autre élément rapproche les Harwedon des Arden. Dans le comté de Northampton, ils ont des terres voisines : à Ashby St Leger et à Watford.

Image

Un mot d’abord sur les Arden de Watford :
Eustace de Arden, aussi appelé Eustace de Watford, “was in possession 1 John, 1199, when he impleaded William Fitz Adam, his tenant, at Watford”. Il est le père de :
- Eustace, fils et héritier, cité en 1213 sous le nom « E. de Arden’ ». Son frère John de Arderne lui concède des terres à Watheford entre 1209 et 1228. Sont notamment témoins de l’acte : Philip de Orreby (Justiciar de Chester), et Hugh Despenser.
En 1216, E. de Watford concède des terres à Robert de Say.
2 autres Eustace de Watford suivent dans la filiation, le dernier ayant 4 filles, dont l’une mariée à John de Burneby, parents d’Eustace de Burneby de Watford.
- John de Arden (ou Arderne) qui devient par la suite « Lord of Alford ». En 1216, il est décrit comme « chevalier de Ranulph comte de Chester » et reçoit de lui avant 1229 « the grant of the Great Fee of Aldford in Cheshire, comprising 28 vills or manors ».

Grant by Alan son of Ralph de Haduna, to Richard son of William de Oxendon, of land in Bukebi.
Witnesses:- Eustace de Watford, Richard de Arden, Hugh de Hulme, and others (named).
Date: 12th century
[Long Buckby]


Release by Cicely, late the wife of Sir Peter de Rale, widow, to Nicholas her brother, son and heir of Sir Seman de Stokis, of all her right in all the lands and tenements (…) in Stanton upon the Wolds.
Witnesses:- Eustace de Burneby in Watford, Walter de Harudon in [-], and others (named). Nottinghamshire.


Indenture being a feoffment by Robert Harwedon of Assheby Leger to Margery daughter of John Smyth of Watford, single and of age (in pura virginitate sua ad plenam etatem), of ½a. land on Foxoles, next land formerly Nicholas de Craunford's, and 1 rood land, under 'le Moor,' reaching to the meadow of Nicholas Burneby, knight, in Assheby Leger, in exchange for 2 roods there.
Monday after St. Nicholas the Bishop, 33 Edward III.


Nicholas Burneby (qui représente à 3 reprises le comté de Northampton au parlement à Westminster sous le règne d’Edouard III) est le fils d’Eustace de Burneby (‘High Sheriff’ du comté de Northampton qui a représenté lui aussi le comté au parlement tenu à York en 1327) dont la mère est la fille d’Eustace Arden de Watford.

A Ashby St Leger, entre 1286 et 1301, on y trouve Walter de Harwedon, William de Harwedon et Richard de Harwedon.


La famille Lewknor

Revenons à présent à Lucy de Harwedon, sœur de Thomas de Arden (Arderne).
Elle est mariée à Thomas de Lewknor (Leukenor).

L’étude de cette famille Lewknor est d’autant plus intéressante qu’ils sont en possession des domaines de ‘Parva Harwedon’ et ‘Magna Harwedon’ qu’ils vont céder à Simon Simeon.

Thomas de Lewknor est le fils de Sir Nicholas de Lewknor, chevalier, « keeper of the Wardrobe » (1265-1268) [comme Walter de Langton].
Sir Geoffrey de Lewknor, chevalier, premier détenteur Lewknor de ‘Parva & Magna Harwedon’, est justicier itinérant.

On le trouve ici en 1276 à Watford pour l’exécution du testament d’Eustace Arden de Watford.

Appointment by Henry de Bray, John de Burneby, and Edmund de W [-], executors of the will of Sir Eustace de Watford, deceased, of Benedict de Watford, clerk, and Ralph de Turvill, as their proctors in all matters and causes before the judges touching the execution of the said will etc. with ratification of whatever the said Bennet has done, in their name, in a cause moved against them before the Master of St. John's Hospital, Northampton, commissary of the archdeacon of Northampton, by Sir Geoffrey de Leukenore, knight, on Friday before St. Peter ad Vincula. Watford. Northamptonshire. Feast of St. Peter ad Vincula, 1276.
Date: 1276 Aug 1



Walter Langton

Pour compléter un précédent message sur la famille Langton, de nouvelles informations éclairantes soulignent les liens entre ces personnes.

County: Hampshire.
Place: Westminster.
Date: The day after All Souls, 8 Edward II [3 November 1314].
Parties: Robert de Harewedon' and William de Staunford', querents, by Adam de Harewedon', put in their place, and Walter de Langeton', bishop of Coventry and Lichfield, impedient.
Property: The manor of Norton'.
Action: Plea of warranty of charter.


Walter de Langton est évêque de Coventry et Lichfield (1296-1321), après avoir été clerc à la chancellerie royale (comme Robert de Harwedon) et « Keeper of the Wardrobe » de 1290 à 1295 (comme Sir Nicholas de Lewknor le fut avant lui). Trésorier d’Angleterre de 1295 à 1307, il joue un rôle majeur auprès d’Edouard I (comme Hugh le Despenser à cette période).


Des conditions favorables à ces familles sous Montfort et les règnes d'Edouard I et II

Visiblement, après le coup de force de Simon de Montfort, la seconde guerre des barons (1264-1265), puis sous le règne d’Edouard I (1272-1307) et d’Edouard II (1307-1327), ces familles prennent de l’importance.
Et ce contexte est intéressant pour comprendre ce qui se joue ensuite dans la gestion des forêts royales.


L'ascension des Harden à Savernake

Dans le cas de la forêt de Savernake (Wilts.), on a assez peu d’informations entre ‘Adam de Haredena’ en 1130 et ‘Ric’us de Hardon’ en 1250. On sait que ‘Richardus de Hariden’ est tué à la bataille de Lewes en 1264, puis la situation des Harden est mieux connue ensuite, avec un patrimoine foncier qui s’agrandit et des fonctions de plus en plus importantes. Ainsi Sir William de Harden (Hardene), fait chevalier en 1306, représente le comté de Wiltshire au parlement à Westminster en 1307. Il est Sheriff du Wiltshire en 1310.
A son décès en 1330, il détient le manoir de Shalbourn-Ouest (avec 160 acres de terres arables) et par la reine Isabelle (épouse d’Edouard II) 380 acres de terres défrichées dans la forêt de Savernake. Il avait surtout considérablement agrandi le bailiwick des Harden dans cette forêt (par héritage, mariage et acquisition), ayant le « forestership » de l’ensemble de ‘West Bailiwick’.

A noter dans les informations transmises par Christian :
En 1342, Sir Henry Esturmy a été remplacé par Simon Simeon parce que le dit Esturmy avait saisi et tenu le ‘West Bailiwick’ au mépris de la couronne.
C'est le conflit bien connu entre Henry Esturmy et Robert de Bilkemore, l'époux d'Anastasia de Harden, fille de William.


Les Harwedon se voient aussi confier des forêts

Dans le comté de Northampton, en 1266, Richard de Arden reçoit une confirmation de l’attribution du bailiwick de la forêt de Clyve (Cliffe Bailiwick).

Image

En 1305, la reine Marguerite (épouse du roi Edouard 1er) attribue à Richard de Harwedon le ‘bailiwick’ de la garde du parc de Northampton. Son fils, William de Harwedon, lui succède en 1327.

1305 (33 Edward I). April 28. Totteridge. Grant for life, at the instance and request of Margaret, queen of England, the king’s consort, and of Thomas the king’s son, to Richard de Harwedon of the bailiwick of the custody of the park of Northampton, in like manners as former keepers. By p.s.


1327 (1 Edward III). Aug. 16. York. Grant, at the request of Thomas, earl of Norfolk and marshal of England, to William son of Richard de Harwedon, for life, of the custody of Multon Park, Northamptonshire, after the death of his father, who has the same for life by grant from Edward I. By p.s.


En 1299, Robert de Harwedon reçoit le bailiwick de ‘forestership’ de la forêt de Bernwood (près d'Oxford).

Aug. 3. Westminster.
Licence for John son of Nigel, for a fine made by him before the treasurer and barons of the Exchequer, to enfeoff Robert de Harwedon of two bovates of land in Burstall and of the bailiwick of the forestership of Bernewode, which are held in chief by the serjeanty of keeping that forest, and for him to re-grant the same to the former for life, with remainder to Johnson of Richard de Hantlou, and Joan daughter of the former, his wife, in fee tail, with reversion to the right heirs of the former.
By letter of the treasurer.


Lieutenant de Hugh le Despenser, on sait qu’il possédait le bois de Shutlanger dans la forêt de Salcey (co. Northampton), ayant reçu dans la 7e année du règne d’Edouard II (1313-1314) l’autorisation d’en faire un lieu clos.


La forêt de Savernake et le comté de Northampton

Revenons pour terminer sur les Harden de Savernake.
Après le décès de Richard de Harden à la bataille de Lewes le 23 novembre 1264, Sir John de Havering, chevalier, “yeoman of Eleanor, Countess of Leicester” (épouse de Simon de Montfort) se voit attribuer, le 8 décembre 1264, le “wardship of lands and heirs of Ric. de Arden and marriage of heirs” et le roi Henri III, lorsqu’il était encore aux mains de Simon de Monfort “granted to him on £15 fine wardship of lands and bailiwick of Savernake Forest, late of Ric. de Harden, but revoked his grant later” avant de le renouveler le 15 mars 1266.
Son père Richard de Havering était le ‘steward’ de Simon de Montfort.
En 1271-72, John de Havering “had a grant of the manor of Grafton, co. Northampton”.
En 1301-02, John “had a grant of a place called Littleferme and Kingesheth, with 421 acres of the waste in Savernake Forest, Wiltshire”.

Cette connexion entre la forêt de Savernake et le comté de Northampton dans le cas de John de Havering, se retrouve-t-elle dans le cas des Harden ? Il serait intéressant de savoir qui est le ‘Ric. de Arden’ recevant le 14 novembre 1266 la confirmation « of his grant of bailiwick of Clyve Forest » dans le comté de Northampton.

Les archives britanniques nous livreront encore bien d’autres informations.


Bien cordialement,
Cédric L'HARIDON, cgf07565

yvonne prigent
Messages : 2252
Enregistré le : 18/11/2006 2:26
Localisation : (29) Roscoff

Re: Les L’HARIDON originaires d’Angleterre ?

Messagepar yvonne prigent » 25/04/2020 21:18

Bonjour à tous,
Juste une note , au bas d'une page du livre ..HISTOIRE DE BRETAGNE ...de HENRI POISSON / Pierre LE MAT ...coop Breizh .Page 225..........
....Au cours d'un voyage en Belgique (1961) l'auteur a rencontré un pretre du nom de LARIDON , curé d'une paroisse de BRUGES, dont l'ancetre
lointain , originaire de Pleyben , était venu faire souche dans les FLANDRES, au XIIème siècle . On pourrait citer d'autres cas semblables .
Bonne soirée .
Bien cordialement.
Yvonne Prigent/Siohan .


Retourner vers « Familles »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Cazuc Dom, coat, KERNEIS, Patricia et 123 invités