Pierre MAZE x Françoise MICHEL divorcés en 1661 ?

Forum réservé à la recherche d'ancêtres. Indiquez en TITRE (un PATRONYME, un LIEU, même approximatif et une DATE, même approximative) pour chacun de vos messages Ex : "Naissance F.THOMAS, environ de Plouguin vers".
Indiquez également si vous avez ou non consulté la base Récif. Pour tout autre sujet généalogique, utilisez un des autres forums de la rubrique "Généalogie".

Modérateur : L'équipe du forum

Avatar de l’utilisateur
Jean Jacques BRENEOL
Messages : 1635
Enregistré le : 17/11/2006 20:50
Localisation : (75) Paris

Pierre MAZE x Françoise MICHEL divorcés en 1661 ?

Messagepar Jean Jacques BRENEOL » 18/03/2019 17:12

Bonjour

Pouvait on être divorcés en 1661 ? l'acte fourni par Jacques SIMON ci dessous semble le dire :

Série 4 E 144/3 archives notariales de Plabennec

Le 9 octobre 1661 après midi ont comparus honorables gens Pierre MAZE et Françoise MICHEL
son épouse demeurant en la paroisse de Plabennec, entre lesquels maryés a este cogneu
quelques divorces ...et pour a quoy obvié et à l’advenir vivre en liberté ...ladite MICHEL s’oblige à
rendre audit MAZE son mari la somme de 360 livres en trois termes ...

Source Jacques SIMON

avez vous un avis ?
gedcom 355 000 individus :D

popeye
Messages : 808
Enregistré le : 05/02/2012 17:39
Localisation : France

Re: Pierre MAZE x Françoise MICHEL divorcés en 1661 ?

Messagepar popeye » 18/03/2019 18:52

Bonjour,
Le divorce date de la republique :-)
Il s' agit dans ce cas d'acheter sa liberte mais je pense que le mariage a perdure, surtout s' il a ete consomme.
L'eglise ne permet que l'annulation du mariage.
Cordialement
yvan calloc'h

CGF17591 - Houdeie - Auffret - Calloc'h et Caugant

Avatar de l’utilisateur
abiron
Messages : 653
Enregistré le : 31/12/2006 13:02
Localisation : (57) Forbach

Re: Pierre MAZE x Françoise MICHEL divorcés en 1661 ?

Messagepar abiron » 19/03/2019 11:26

Bonjour,

En effet, le divorce n'existe pas mais il faut sans doute entendre par divorce le terme de séparation.

https://www.histoire-genealogie.com/La-dissolution-civile-du-mariage-sous-l-Ancien-Regime?lang=fr

Une définition de l'Atilf
DIVORCE, subst. masc.
A. DR. Dissolution légale du mariage civil prononcée par un tribunal du vivant des époux, à la demande d'un ou des deux conjoints selon des formes déterminées par la loi. Demander le divorce. La question du divorce et de l'indissolubilité du lien conjugal (BONALD, Législ. primit., t. 1, 1802, p. 129). Nous obtiendrons le divorce aux torts réciproques (DUHAMEL, Passion J. Pasquier, 1945, p. 228) :

1. Il s'arrangera donc, n'importe comment, pour que le divorce, quand divorce il y aura, soit prononcé contre sa femme. Et il y aura divorce, car sir Archibald est puissant, et plus retors, qu'on ne le croirait, à voir sa carrure. Maria, certes, pourrait se défendre; mais à condition d'attaquer : il faudrait qu'elle espionnât un peu chez elle, vît ce qui s'y passe, le fît constater, et demandât le divorce elle-même.
FARRÈRE, L'Homme qui assassina, 1907, p. 179.
P. ext. :

2. Le lendemain soir, les époux firent deux lits, d'un accord tacite. À partir de ce moment, il y eut divorce entre eux.
ZOLA, Madeleine Férat, 1868, p. 249.
SYNT. Divorce par consentement mutuel, pour cause déterminée; affaire de, cas de, instance de, loi du, procès de/en divorce; admettre le, consentir au divorce; intenter une action en divorce.
Région. (Canada). Tapage, chahut (cf. DIONNE 1974).
B. Au fig. Rupture de l'union entre deux ou plusieurs personnes, groupes ou entités abstraites. Synon. antinomie, dissenssion, hiatus. Divorce déplorable que l'on tâche de produire entre les hommes, entre les classes (MICHELET, Peuple, 1846, p. 39). Le divorce entre le roman et le gothique (GREEN, Journal, 1938, p. 137). Ce divorce entre l'homme et sa vie, l'acteur et son décor, c'est proprement le sentiment de l'absurdité (CAMUS, Sisyphe, 1942, p. 18).
Faire divorce (vieilli). Rompre une union, un attachement. L'époque où la philosophie et les sciences exactes allaient tendre à faire divorce (COURNOT, Fond. connaiss., 1851, p. 125).
Prononc. et Orth. : []. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1320 « atermoiement, délai (?) » (Ovide moralisé, éd. C. de Boer, VII, 1326), attest. isolée; 2. 1395 (BOUT[ILLIER], Som. rur., p. 729, 730 ds LA CURNE). Empr. au lat. class. divortium « divorce » et « séparation ». Fréq. abs. littér. : 631. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 1 011, b) 563; XXe s. : a) 954, b) 944.

Bonne lecture

Amitiés généalogiques
Ronan ABIVEN CGF 208 B
ABIVEN/LESCOP/ABJEAN Guisseny Lanarvily BIDEAU Gouesnou BOULIC Guipavas CANN/TREGUER Bourg-Blanc Plouvien BERNARD/LE BORGNE bro bagan
SARRAZYN/CATRY (Nord, West Vlaanderen-B)
FRANCOIS Ornes (Meuse), PETHE Torgny (Wallonie-B)


Retourner vers « Familles »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 51 invités