Le tilde - Abréviation française à bannir? - Dans les prénoms bretons?

Linguistique - Anthroponymie - Toponymie :
ce forum est réservé aux questions de vocabulaire, explications de noms de famille, de noms de lieux, de termes trouvés dans les inventaires,... et entre autres aux traductions français / latin / breton.

Modérateur : L'équipe du forum

Avatar de l’utilisateur
joanny PERSON
Messages : 122
Enregistré le : 13/02/2007 18:43
Localisation : (31) Cornebarrieu

Re: Le tilde - Abréviation française à bannir? - Dans les prénoms bretons?

Messagepar joanny PERSON » 19/11/2018 19:11

Dernier message de la page précédente :

une décision de la cour d'appel de Rennes:

http://www.lefigaro.fr/actualite-france ... ustice.php
adhérent 3180
antenne de Quimper

Hervé Baudy
Spécialiste SHD
Messages : 2539
Enregistré le : 18/11/2006 11:00
Localisation : (29) Brest

Re: Le tilde - Abréviation française à bannir? - Dans les prénoms bretons?

Messagepar Hervé Baudy » 19/11/2018 19:40

Bonsoir à tous

Et bientôt le K barré dans l'écriture des patronymes ? :)
Cordialement
Hervé Baudy

popeye
Messages : 738
Enregistré le : 05/02/2012 17:39
Localisation : France

Re: Le tilde - Abréviation française à bannir? - Dans les prénoms bretons?

Messagepar popeye » 20/11/2018 7:42

Bien vu !! :roll:
Bonnne journee a tous
yvan calloc'h
___________________________________________________________________________
outre les le calloc'h d'Elliant, attrait pour l'origine des houdeie.
quelques connaissances sur Cast, Lothey et Quemeneven
et saint coulitz pour la branche finistere.

Avatar de l’utilisateur
André Croguennec
Messages : 184
Enregistré le : 28/11/2006 23:00
Localisation : (94) Créteil

Re: Le tilde - Abréviation française à bannir? - Dans les prénoms bretons?

Messagepar André Croguennec » 20/11/2018 10:14

J'ai lu l'article du Figaro (merci) : on accepte donc le "ñ" de la langue bretonne par référence à la langue française. Soit il manque des neurones à certains, soit ils sont d'un mépris total pour leurs concitoyens. :evil: En fait, je crois qu'il faut retenir les deux solutions. Cordialement. André Croguennec.
André Croguennec - 06642

popeye
Messages : 738
Enregistré le : 05/02/2012 17:39
Localisation : France

Re: Le tilde - Abréviation française à bannir? - Dans les prénoms bretons?

Messagepar popeye » 20/11/2018 18:41

Bonjour,
C'est clair que la logique de la decision me laisse reveur :-)
Ah les mysteres de l'ame humaine, tout un poeme.
Bonne fin de journee a tous
yvan calloc'h
___________________________________________________________________________
outre les le calloc'h d'Elliant, attrait pour l'origine des houdeie.
quelques connaissances sur Cast, Lothey et Quemeneven
et saint coulitz pour la branche finistere.

denis coat
Messages : 94
Enregistré le : 09/12/2008 21:52
Localisation : (29) Locmélar keriagu

Re: Le tilde - Abréviation française à bannir? - Dans les prénoms bretons?

Messagepar denis coat » 22/11/2018 21:47

et maintenant !!!!

Publié le 22 novembre 2018 à 16h15 Modifié le 22 novembre 2018 à 16h20

Le parquet général de la cour d’appel de Rennes se pourvoit en cassation après que la justice a donné son feu vert pour le tilde du jeune garçon prénommé Fañch.

Dans un tweet, le ministère public de la cour d’appel de Rennes annonce qu’il se pourvoit en cassation après l’arrêt rendu, ce lundi, par la juridiction qui autorisait la famille d’un petit garçon prénommé Fañch, 19 mois, à utiliser le signe typographique tilde sur le « n » de son prénom.

Le procureur général, Jean-François Thony, précise dans un communiqué que, selon le parquet, « en l’état des textes, le tilde n’est pas reconnu comme un signe diacritique de la langue française. Il apparaît donc nécessaire, compte tenu des éventuelles répercussions nationales de l’arrêt précité, de soumettre à la Cour de cassation la question de l’usage du tilde dans un prénom ».

Pourvoi en cassation formé ce jour par @PG_CA_Rennes https://t.co/QavrXA3cZw
— PP Cour Appel RENNES (@ppcaRennes) 22 novembre 2018

« Je suis en colère, c’est un arrogant mépris pour tout un peuple que l’on vient chercher dans ce qu’il a de plus précieux, à savoir son propre patrimoine », a réagi Me Jean-René Kerloc’h, défenseur des parents de Fañch. « Le jugement de premier instance avait déjà été un monument de mépris et de jacobinisme. Je comprendrais que nos concitoyens ressentent cette nouvelle décision comme un arrogant mépris », a-t-il ajouté.

Dans un communiqué, l’association Skoazell Vreizh (Secours Breton) a fait savoir qu’elle continuerait « à soutenir la famille du « petit Fañch » dans son combat pour la dignité et le respect de la langue bretonne », estimant que « cet acharnement judiciaire devient insupportable et témoigne d’un arrogant mépris à l’égard de la langue bretonne ».

« Maintenir l’unité du pays »

À la naissance de Fañch, le 11 mai 2017, l’officier d’état civil de Quimper (Finistère) avait refusé de retenir l’orthographe bretonne, avant d’être désavoué par l’adjointe au maire, Isabelle Le Bal (MoDem). Le procureur était alors intervenu en saisissant le tribunal de Quimper au nom du respect de la langue française.

Dans son jugement du 13 septembre 2017, le tribunal avait estimé qu’autoriser le tilde reviendrait « à rompre la volonté de notre État de droit de maintenir l’unité du pays et l’égalité sans distinction d’origine ». Le tribunal avait notamment appuyé sa décision sur une circulaire ministérielle de 2014 qui établit une liste limitative de seize signes (accent, tréma, cédille, etc.) pouvant être utilisés dans l’état civil.

Mais, pour la cour d’appel de Rennes, l’usage du tilde « n’est pas inconnu de la langue française ». Il figure dans plusieurs dictionnaires (Académie française, le Petit Robert ou encore le Larousse de la langue française) et est aussi utilisé par l’État dans des décrets de nomination dans les patronymes de personnes nommées par le président de la République.
À lire sur le sujet
Justice. Feu vert pour le tilde de Fañch

« Il s’agit certes, pour ces dernières décisions, de l’emploi du tilde sur le n du patronyme de la personne nommée, toutefois l’emploi du tilde sur un prénom, qui désigne le nom particulier donné à la naissance, qui s’associe au patronyme pour distinguer chaque individu, ne peut être traité différemment sous peine de générer une situation discriminatoire », a conclu la cour d’appel.

La cour d’appel avait, par ailleurs, rappelé que le prénom Fañch avec son tilde a déjà été accepté auparavant par le procureur de la République de Rennes, en 2002, mais aussi par l’officier d’état civil de la ville de Paris, en 2009.

Le tribunal d’instance de Quimper avait dans un premier temps refusé cette orthographe au motif que la lettre ne faisait pas partie de l’alphabet français.
cordialement
Denis COAT

denis coat
Messages : 94
Enregistré le : 09/12/2008 21:52
Localisation : (29) Locmélar keriagu

Re: Le tilde - Abréviation française à bannir? - Dans les prénoms bretons?

Messagepar denis coat » 22/11/2018 21:48

j'ai oublié de citer mes sources
Le Télégramme
cordialement

Denis COAT

Avatar de l’utilisateur
André Croguennec
Messages : 184
Enregistré le : 28/11/2006 23:00
Localisation : (94) Créteil

Re: Le tilde - Abréviation française à bannir? - Dans les prénoms bretons?

Messagepar André Croguennec » 22/11/2018 22:18

Bonsoir à tous,
On refuse "Fañch" à l'état-civil, mais on accepte "Calloc'h", "Coat" et "Croguennec" ! Pour ne citer que les derniers intervenants sur cette file de messages. Super cohérence de notre administration jacobine et méprisante. Je me marre ! Enfin, je ris jaune ! De la couleur des manifestants d'aujourd'hui. Amicalement. André.
André Croguennec - 06642


Retourner vers « Linguistique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 6 invités