Métier: maréchal-ferrant, maréchal grossier...

Linguistique - Anthroponymie - Toponymie :
ce forum est réservé aux questions de vocabulaire, explications de noms de famille, de noms de lieux, de termes trouvés dans les inventaires,... et entre autres aux traductions français / latin / breton.

Modérateur : L'équipe du forum

heimburger
Messages : 135
Enregistré le : 22/12/2006 19:19
Localisation : (92) Fontenay-aux-Roses

Messagepar heimburger » 22/03/2008 8:58

Dernier message de la page précédente :

Bonjour,

Ma contribution pour la liste des maréchaux:

4 messidor an XI décès à Plougoulm de Sébastien MONCUS 73 ans forgeron, fils de Jean dcd et de OFFRET Marguerite dcd.
témoins Pierre & Jean MONCUS fils maréchaux.

Bonne journée
michèle heimburger
M 3377

Jeanne Fily
Messages : 181
Enregistré le : 22/11/2006 20:42

Messagepar Jeanne Fily » 22/03/2008 20:39

Bonsoir à tous,
Ci-dessous, une belle dynastie de "Forgerons" ou "Maréchal-ferrant" de père en fils, puis en gendre, de 1720 à 1890

28/07/1720 Saint Méen Lieu-dit : Bourg (Pays : Lesneven ) décès
LE ROUX François âgé(e) de 48 ans
Notes : Maréchal,

LE ROUX Yves

LE ROUX Charles Enfant de Yves
Maréchal-ferrant à Plougar Penquéar

LE ROUX Jean
Fils de Charles
Forgeron

FILY Prigent, époux de Marie LE ROUX, fille de Jean
Cultivateur

FILY Pierre, fils de Prigent
Forgeron, puis (vers 1890) journalier au port de Brest

Bonne soirée à tous
Cordialement
Jeanne

Avatar de l’utilisateur
Francine Laude
Modératrice
Messages : 11173
Enregistré le : 21/02/2007 7:15
Localisation : (06) Colomars

Messagepar Francine Laude » 22/03/2008 21:26

Bonsoir Jeanne

j'ai cité vos maréchaux dans Services
Familles de maréchaux, maréchaux-ferrants, forgerons, taillandiers

Amicalement
:wink: Francine
Amicalement
Francine

Avatar de l’utilisateur
Francine Laude
Modératrice
Messages : 11173
Enregistré le : 21/02/2007 7:15
Localisation : (06) Colomars

Messagepar Francine Laude » 01/04/2008 1:09

Daniel Kergoat a posté le : 30/03/2008
en réponse à Hervé et Raymond, avec un peu de retard , ayant vendu des fers il y a quelques années , je vous précise que les fers antérieurs sont identiques, mais que les postérieurs sont différents il y a bien un gauche et un droit ,dans le gauche la partie interne est plus étroite, et donc inversement pour le droit: ce qui est ensuite bien sur retravaillé par le marechal pour mettre la chaussure en parfaite adéquation avec le pied.
Bonne soirée Daniel
Amicalement
Francine

messilliau
Messages : 2
Enregistré le : 01/04/2013 17:39
Localisation : Bordeaux

Re: métier: maréchal ferrant, grossier..

Messagepar messilliau » 23/03/2019 14:21

Bonjour,

il est intéressant de se rappeler que la racine indo-européenne "marko" signifie "cheval"
d'où marc'h en breton, mere (la jument en anglais) et le composé germanique-francique "marhskalk" devenu "maréchal" qui signifie le domestique (ou l'esclave) qui soigne les chevaux, sous la direction du connétable dépendant du sénéchal, tout au moins à l'origine.
le connétable remplaçant le sénéchal, fonction supprimée, le maréchal remonte d'un cran dans l'organisation (fin du XIIème siècle).
Le premier devient le commandant de l'armée royale, il exerce la police et la juridiction des gens de guerre avec l'aide des maréchaux de France.
Par définition le maréchal est bien celui qui s'occupe des chevaux.
Le maréchal-ferrant serait donc le vrai maréchal.
Le terme de maréchal pour désigner en fait le forgeron est largement utilisé dans l'ouest de la France, Maine, Touraine et probablement ailleurs.
Ce terme a toujours cours, dans la région de Blois notamment.
Dans le Finistère je n'ai connu aucun concurrent au terme forgeron.
Dans d'autres endroits le forgeron se disait fabre, favre, fèvre, feuvre, c'est à dire celui qui fabrique.
En breton c'est je crois goff, ar goff.
Tous ces termes se retrouvent largement dans les patronymes.
Petite question pour un bretonnant, pardon brittophone : Goff ne se prononçait-il pas plutôt Go? A Brest on ne dit pas Kerangoff mais Kerango, à Roscoff il y a Rosko Coz. Cela m'intéresse car je pense que les Le Go, nombreux dans la Sarthe par exemple, sont des Le Goff déguisés et non pas des Goth !

Bien cordialement,
Bernard Huet (messilliau)

Avatar de l’utilisateur
Maryse Schreiner
Modératrice
Messages : 4974
Enregistré le : 05/01/2007 12:08
Localisation : (DE) Munich

Re: métier: maréchal ferrant, grossier..

Messagepar Maryse Schreiner » 23/03/2019 14:29

Bonjour Bernard :D et Bienvenue sur le forum

L'équipe de ce forum est heureuse de vous accueillir.

:arrow: Merci de bien vouloir prendre connaissance de notre message d'accueil

Je vous souhaite de bons échanges dans ce forum !
Cordialement

Maryse
Maryse Schreiner CGF08289

messilliau
Messages : 2
Enregistré le : 01/04/2013 17:39
Localisation : Bordeaux

Re: métier: maréchal ferrant, grossier..

Messagepar messilliau » 23/03/2019 18:44

Bonjour,

merci pour un accueil aussi sympathique.
A bientôt.
Bien cordialement,
Bernard Huet

Patricia
Messages : 554
Enregistré le : 27/11/2007 15:19
Localisation : 29 St Pol de Léon

Re: métier: maréchal ferrant, grossier..

Messagepar Patricia » 23/03/2019 20:38

Bonsoir,
Je ne vais pas vous apprendre grand chose.........

la devise de Roscoff « Rosko, A rei, a skei atao » (« Roscoff, Donner et frapper toujours »).

en breton les 2f n'existent pas, effectivement c'est Rosko, tout comme an go (le goff) an caro, an garo (caroff) an kerango (kerangoff) etc etc
Le Goff étant bien ; le forgeron
c'est tellement évident pour moi que je ne sais comment l'expliquer ! :P
Patricia
CGF2289

sklerijenn
Messages : 103
Enregistré le : 22/01/2016 8:08
Localisation : Pleyber Christ

Re: Métier: maréchal-ferrant, maréchal grossier...

Messagepar sklerijenn » 25/03/2019 7:52

Demat.
Les 2 F finaux ne se prononcent effectivement pas en breton, mais sont remplacés pat l'adoucissant V. Goff, le forgeron travaille à la forge, appelée Govell.
Le celtique Goro signifie chauffer. Il a généré Goba puis gobalis, la forge (feu équipé) et le forgeron Gobannis ou gobanos puis Gobos (dictionnaire celrique de Monard)
En langue gaulois, le forgeron devient Goben. D'où, curieusement le nom de Saint Gobain. (Delamarre)
bonne journée
Lucien Rohou


Retourner vers « Linguistique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 8 invités